Préparatifs Voyageur Kinnarys

Quel visa prendre pour partir en Thaïlande ?

partir-en-thailande

VISA THAILANDE.

Si vous vous apprêtez à vous envoler pour la Thaïlande, vous vous poserez forcément la question du Visa. Adapté pour chaque type de visiteur, il dépendra des raisons de votre voyage ainsi que de sa durée. Pour les touristes français, aucun visa n’est exigé pour un séjour n’excédant pas 30 jours, dès lors que le passeport a une validité supérieure à 6 mois lors de l’entrée sur le territoire Thaïlandais.

Pour tout séjour au royaume de Siam de plus de 30 jours, l’obtention d’un visa sera alors obligatoire.

Type de Visa Durée du séjour Prolongation
Sans visa 30 jours 30 jours
Visa touristique 60 jours (une seule entrée) 30 jours
Voir METV 6 mois en multi-entrée –       –   –     –   –
NON – B 90 jours (une seule entrée) 90 jours ou 1 an
NON – OU 90 jours (une seule entrée) 90 jours ou 1 an
NON – ET 90 jours (une seule entrée) 90 jours ou 1 an
NON – OA 1 an (entrées multiples) un 1

VISA TOURISTIQUE.

Le Visa touristique est valable 3 mois à compter de sa date de dépôt et donne droit à un séjour de 60 jours en Thaïlande. Il ne peut être combiné ou interrompu et toute sortie du territoire annulera son effet, même si les 60 jours ne sont pas écoulés. Il peut néanmoins être prolongé d’un mois une fois la durée initiale écoulée, en se rendant au service d’immigration moyennant 1900 Baths. Des pièces justificatives telles que passeport, billets d’avion ou photo d’identité sont demandés pour la réalisation de ca visa. Le visa touristique pourra être délivré uniquement après l’expiration du délai de trois mois hors du territoire Thaïlandais.

VISA TOURISME À ENTRÉES MULTIPLES (METV).

Proposé depuis le 13 Novembre 2015, le Visa METV accorde aux résidents français de multiples entrées en Thaïlande sur une période de 6 mois, sans dépasser 60 jours consécutifs sur le territoire. Les modalités d’acceptation restent très strictes, imposant la preuve d’un compte créditeur de 5 000€ sur les six derniers mois, une attestation de travail ou encore des billets aller-retour ainsi qu’une réservation du premier mois d’hébergement ! Des doléances très exigeantes qui diminuent considérablement le nombre de candidats au Visa Touristique Multiples Entrées (METV).

VISA IMMIGRANTS.

Le « non-immigrant visa » est destiné aux personnes souhaitant travailler en Thaïlande. Le dossier de permis de travail doit être déposé par l’employeur à l’arrivée et aucun travail n’est autorisé avant que le ministère du Travail ne délivre le permis.

  • VISA NON IMMIGRANTS BUSINESS (B).

Destiné aux personnes qui souhaitent travailler en Thaïlande, il permet de séjourner dans le pays 90 jours pour une seule entrée sur le territoire (est annulé dès que la personne quitte la Thaïlande) et de demander ainsi un permis de travail au département de l’emploi en Thaïlande. Une fois le permis de travail activé, un visa de 1 an renouvelable sera délivré

Cout : 60€.

  • VISA NON-IMMIGRANT O ou « DEPENDANT VISA ».

Ce visa est destiné à la famille d’un titulaire d’un visa non-B ou non-PA, permettant de séjourner sur le territoire durant la même période de validité. Ce visa n’autorise pas son titulaire à travailler. (PACS et mariage homosexuel non reconnus).

ÉDUCATION VISA (ED).

Concerne principalement les étudiants inscrits à une université thaïlandaise, une école internationale ou effectuant un stage non rémunéré. Il donne droit à un séjour initial de 90 jours. Peut être remis pour une personne souhaitant apprendre le thaï dans une école agrée à plein temps (5h/jours et 5j/semaine).

Il existe également le visa ED multi-entrées qui est valable 1 an mais oblige son détenteur à sortir du territoire tous les 90 jours.

RETIREMENT VISA (O-A) ou VISA RETRAITE.

Le Visa O-A s’adresse aux retraités de plus de 50 ans et pouvant justifier de 800 000 Baths sur un compte (soit 20 000€). Il donne droit à un séjour d’un an renouvelable.

Overstay.

Depuis le 22 Juillet 2014, le gouvernement royal Thaïlandais a durci ses sanctions quant au dépassement de séjour autorisé sur son territoire (« Overstay »).

En effet, si vous dépasser vos droits de 90 jours, vous encourrez jusqu’à 1 an d’interdiction de séjour en Thaïlande. Cette interdiction peut aller jusqu’à 10 ans si cette violation excède 5 ans.

Un paramètre à ne pas prendre à la légère si vous comptez, comme beaucoup, revenir un jour au royaume de Siam.

You Might Also Like

Voyagez avec KINNARYS